Transition numérique pour la restauration et l’hôtellerie, les aides financières

Transition numérique pour la restauration et l’hôtellerie, les aides financières

Il est aujourd’hui indéniable que toute entreprise, quel que soit son secteur d’activité, doit mettre en place une transition numérique.

Cela est d’autant plus vrai dans le secteur de la restauration et de l’hôtellerie où la concurrence croissante et le développement des plateformes de réservation en ligne ne font que renforcer les enjeux.

Et cela ne touche pas uniquement les grandes chaînes de restaurants ou d’hôtels, même les petits restaurateurs avec ou sans salariés doivent envisager une transition numérique.

Mais après avoir fait ce constat, une question s’impose : comment financer cette transition numérique ?

Sachez qu’il existe différentes aides financières à la transition numérique pour la restauration et l’hôtellerie. 

Les chèques numériques

Les chèques numériques prennent la forme de subventions offertes par les régions.

Ils ont pour but de vous aider à financer toutes vos dépenses liées à la transition numérique. Que ce soit à l’achat de matériel, la réalisation d’un diagnostic, l’accompagnement ou encore l’embauche d’un prestataire.

Cette aide est versée par les régions aux entreprises qui souhaitent mettre en place un premier projet de transition numérique.

Ce projet doit s’inscrire dans une stratégie globale de croissance. L’aide est accordée pour des projets d’une durée maximale de 2 ans et correspond de manière générale à 50 % du montant hors-taxe de l’investissement réalisé pour la transition numérique.

Le chèque numérique peut donner droit à des subventions très ciblées ou au contraire à des aides plus larges. Cela varie selon votre région et la taille de votre établissement.

Pour connaître les différentes forme de chèque numérique proposé par votre région, il vous faut vous rendre sur le portail FranceNum du gouvernement.

Les prêts pour la transition numérique

C’est prêt direct à conditions préférentielles accompagné de garanties publiques vous permettent d’obtenir des fonds dans le but de mettre en place la transition numérique dans votre restaurant ou votre hôtel (formation, acquisition de logiciels ou de matériels, conseils et assistance technique,…).

Les prêts peuvent être obtenus par le biais de divers organismes. 

Extrait du site FranceNum

  • Prêts délivrés par Bpifrance, sans garantie ni caution personnelle, à condition que l’entreprise ait été créée il y a plus de trois ans : citons notamment le Prêt Croissance TPE disponible dans plusieurs Régions (compris entre 10 000 € et 50 000 €), par exemple en Bretagne, et le Contrat de Développement (entre 40 000 € et 600 000 €) pour les projets plus importants. Ces prêts sont systématiquement adossés à un financement bancaire d’un montant au moins équivalent.
  • Prêts d’honneur accordés aux créateurs d’entreprise, sans garantie ni caution, et à taux zéro, par des réseaux à but non lucratif tels que Réseau Entreprendre, France Active et Initiative France.
  • Micro-crédits (moins de 10 000 €) disponibles auprès de l’ADIE (Association pour le droit à l’initiative économique) en cas notamment de difficultés à contracter un prêt bancaire classique.”

Pour accéder à l’un de ces prêts et à leurs garanties associées, il vous faudra vous rapprocher de l’organisme concerné. Il vous faudra également prendre contact avec votre conseiller bancaire pour assurer le cofinancement obligatoire du prêt solliciter auprès de BPI France.

Si vous n’êtes pas éligible au prêt délivré par BPI France, il faudra vous tourner vers les prêt d’honneur ou les micro-crédits délivrés par les services des réseaux associatifs cités précédemment. 

Laisser un commentaire